Bien être animal : mieux pour eux, mieux pour vous !

ParPatrickSimon

Bien être animal : mieux pour eux, mieux pour vous !

200,00 soit 166,67 HT

Le bien-être animal est devenu en quelques années un thème d’actualité, voire un débat de société. Cet article explique pourquoi et comment la situation devrait obligatoirement s’améliorer car nous y avons tous intérêt.  3133 mots

Vendu

Vendu par PatrickSimon
Signaler un abus
Catégorie : Étiquettes : , , , ,

Description

L’article relève des faits qui montre que la thématique du bien être animal monte en puissance et pourquoi la question ne s’est pas vraiment posée pendant des milliers d’années. Il explique en quoi les contraintes de l’industrialisation de l’élevage ont transformé leur vie en un enfer et comment l’industrialisation de l’élevage a vu le jour.

Puis nous partons de l’animal domestiques et ses besoins, et aussi les sources du Droit qui le protègent de plus en plus. Nous en arrivons à la situation actuelle, résultante des deux grandes tendances avec un survol des efforts des éleveurs. Enfin, l’article s’achève sur la mort des animaux vue sous l’angle de la problématique des abattoirs et conclue sur la relation intime entre les animaux et nous du fait que l’Homme appartient lui aussi au règne animal.

PatrickSimon

Bonjour, je suis ingénieur en chef des ponts, des eaux et des forêts après avoir été ingénieur agronome. J’ai un profil très scientifique avec des incursions vers l’ économie, le social. J’ai eu une vie professionnelle variée avec des expériences dans l’éducation, les systèmes d’informations géographiques, la recherche, les risques naturels et pour finir dans le domaine social de l’emploi. Mon équation personnelle me pousse à explorer sans cesse. Je suis curieux, j’aime les choses originales, les combinaisons improbables et un de mes plaisirs est de les partager.

Plus d'articles de PatrickSimon

Questions et Réponses

Vous n'êtes pas connecté

À propos de l’auteur

PatrickSimon dc_vendor

Vous devez être connecté(e) pour laisser un commentaire.